Accéder directement au contenu

PRINCIPES DE BASE DES OBJECTIFS

Terminologie des objectifs

Ouverture circulaire

En général, si l'ouverture a recours à 7, à 9 ou à 11 lames, alors la forme de l'ouverture correspond à un polygone à autant de côtés pour les petites ouvertures. Cela peut avoir certains effets indésirables, car la défocalisation des sources de lumière s'affiche comme un polygone, et non comme un cercle. Les objectifs α peuvent outrepasser ce problème grâce à une conception unique qui garde l'ouverture presque parfaitement circulaire, et ce, pour les réglages complètement ouvert jusqu'à la fermeture quasiment complète à seulement 2 crans. Il en résulte une image défocalisée plus fluide et naturelle.

Comparaison de la conception d'ouverture [1] ouverture classique [2] ouverture circulaire

Verre à dispersion ultra-faible (ED) et verre super ED

Au fur et à mesure que les distances focales s'allongent, les objectifs construits avec des éléments d'optiques classiques commencent à présenter une aberration chromatique, et les images ont un moins bon contraste, une moins bonne qualité de couleur et une moins bonne résolution. Pour contrecarrer le problème, les verres ED ont été mis au point et sont utilisés dans les objectifs sélectionnés. Ceux-ci améliorent substantiellement l'aberration chromatique aux plages de zoom de téléobjectif et offrent un contraste amélioré sur toute l'image, même lors des réglages à grande ouverture. Les verres super ED offrent en outre une compensation pour l'aberration chromatique.

[1] Verre [2] Verre ED [3] Verre super ED [4] Plan de mise au point

Revêtement multicouche

Une grande partie de la lumière qui atteint le verre optique est transmise au capteur. Toutefois, une petite quantité est réfléchie par la surface de la lentille, ce qui peut causer des effets de lumière parasite et des effets fantômes. Afin d'éviter ce problème, une fine couche de revêtement antireflet doit être appliquée à la surface de l'objectif. Les objectifs α utilisent un revêtement multicouche exclusif afin de résoudre efficacement ces problèmes pour une vaste gamme de longueurs d'onde.

Nano-revêtement antireflet

La technologie avancée de nanorevêtement antireflet développée par Sony produit un revêtement d'objectif doté d'une nanostructure particulière permettant une transmission précise de la lumière tout en supprimant de façon efficace les reflets et les effets fantômes. Les caractéristiques de suppression du nanorevêtement antireflet sont supérieures aux revêtements antireflets traditionnels, y compris des revêtements utilisant une nanostructure, pour une remarquable amélioration de la clarté, du contraste et de la qualité globale de l'image.

[1] Lumière incidente [2] lumière réfléchie [3] lumière transmise [4] verre [5] revêtement antireflet [6] nanorevêtement antireflet

Illustration avec nanorevêtement antireflet

Avec nanorevêtement antireflet

Illustration sans nanorevêtement antireflet

Sans nanorevêtement antireflet

Lentille asphérique

L'aberration sphérique est un léger désalignement des rayons lumineux sur le plan de l'image créé par les éléments sphériques simples et la différence de réfraction des différents points de celui-ci. Ce désalignement peut nuire à la qualité d'image dans le cas des objectifs à grande ouverture. La solution pour contrer le problème est d'utiliser des éléments optiques asphériques à proximité du diaphragme afin de restaurer l'alignement sur le plan de l'image. Ainsi il est possible de préserver la netteté et le contraste, et ce, même à grande ouverture. Les éléments asphériques peuvent également être utilisés à d'autres endroits dans le cheminement optique afin de réduire la distorsion. Ainsi, les éléments asphériques conçus avec soin peuvent diminuer le nombre total d'éléments requis et réduire de la sorte la taille et le poids de l'objectif.

[1] Éléments sphériques [2] Éléments asphériques [3] Plan de mise au point

Éléments asphériques avancés

Les éléments asphériques avancés (AA) sont une variante évoluée des lentilles présentant un ratio d'épaisseur très élevé entre le centre et la périphérie. Ces éléments sont cependant très difficiles à construire et dépendent des technologies de production de modèle très avancées afin d'obtenir la précision requise pour la forme et la surface. Ces éléments améliorent substantiellement la reproduction et le rendu.

Éléments asphériques extrêmes (XA)

Les éléments asphériques sont beaucoup plus difficiles à produire que les éléments sphériques. Les nouveaux éléments asphériques extrêmes (XA) permettent de produire une surface d'une précision extrême de 0,01 micron grâce à une technologie de fabrication novatrice. Ainsi, il est possible d'obtenir une résolution et de magnifiques bokeh sans précédent.

[1-1] Surface d'objectif asphérique classique [1-2] bokeh indésirable [2-1] surface d'objectif asphérique extrême (XA) [2-2] magnifique bokeh

Revêtement ZEISSMDT* 

La technologie de revêtement d'objectif (évaporation sous vide d'une fine couche sur la surface de l'objectif permettant de réduire les réflexions et de maximiser la transmission) est à l'origine un revêtement breveté détenu par ZEISS. L'entreprise ZEISS a également mis au point et modifié ses revêtements multicouches afin de les adapter aux objectifs d'appareil photo. Cette technologie porte désormais le nom de revêtement T*.

Avant l'introduction des objectifs enduits d'un revêtement, un fort pourcentage de la lumière entrante était réfléchi par la surface des objectifs. Cela avait pour effet de réduire la transmission de lumière et de rendre difficile l'utilisation de plusieurs éléments optiques dans la conception de l'objectif. L'utilisation efficace des revêtements rend maintenant possibles les conceptions optiques complexes et en améliore substantiellement la performance. En particulier, la réduction de la réflexion interne permet de minimiser la lumière parasite et offre un contraste élevé.

Le revêtement ZeissMD T* n'est toutefois pas appliqué sur tous les objectifs. Le symbole T* est apposé seulement sur les objectifs constitués de plusieurs éléments d'optique qui nécessitent une performance accrue pour tout le parcours optique. Ainsi, ce symbole est une garantie d'une grande qualité.

[1] Source de lumière [2] capteur d'image [3] réflexion réduite

Mise au point interne

Seulement les groupes intermédiaires du système optique sont déplacés pour la mise au point. Cela permet de conserver la même longueur totale d'objectif. Les avantages de ce procédé incluent une mise au point automatique rapide et une courte distance minimale de mise au point. De plus, le filetage du filtre au-devant de l'objectif ne tourne pas, ce qui est pratique lors de l'utilisation d'un filtre polarisant.

Mise au point arrière (RF)

En déplaçant seulement le groupe arrière de l'objectif pour la mise au point, il est possible d'obtenir une mise au point automatique rapide et une distance minimale de mise au point plus petite. En outre, puisque la partie avant de l'objectif ne tourne pas, il est plus facile d'utiliser un filtre polarisant.

Barillet en alliage d'aluminium

Un alliage d'aluminium sert dans la construction des objectifs G et des autres objectifs haut de gamme afin d'assurer une performance optique élevée. Cet alliage d'aluminium est léger, durable et très résistant aux changements de température.

Limiteur de plage de mise au point

Cette fonction vous fait économiser du temps lors de la mise au point automatique en définissant une limite pour la plage de mise au point. Pour les objectifs macro, cette limite peut être près ou loin de la plage (comme illustré). Pour le SAL70200G, la limite est définie pour les plages éloignées. Pour le SAL300F28G, la mise au point peut être limitée à une plage éloignée ou à une plage personnalisée.

Bouton de verrouillage de la mise au point

Après avoir ajusté la mise au point au réglage voulu, vous pouvez appuyer sur ce bouton du barillet d'objectif afin de verrouiller l'objectif en place à cette distance de mise au point. La fonction de prévisualisation peut également être attribuée à ce bouton au moyen des réglages personnalisés de l'appareil.

DDSSM (Direct Drive Super Sonic wave Motor)

Le nouveau système DDSSM assure un positionnement exact du lourd matériel utilisé pour le format plein cadre, permettant ainsi une mise au point précise malgré la très faible profondeur de champ de l'objectif. Très silencieux, il est aussi idéal pour la réalisation de vidéos, lorsque la mise au point change sans cesse d'une scène à l'autre.

Moteur à ondes supersoniques (SSM)

Le moteur AF SSM utilise des éléments piézoélectriques qui contribue à la fluidité et au faible niveau sonore généré par la mise au point automatique. Les objectifs doté d'un moteur SSM, très silencieux, intègrent également un détecteur sensible à la position qui identifie directement le nombre de rotations de l'objectif, un facteur qui améliore la précision globale de la mise au point automatique.

Le moteur SSM est constitué d'un rotor (gauche) et d'un stator (droite) sur lesquels les éléments piézoélectriques sont montés.

Mesure de flash ADI (Advanced Distance Integration)

La mesure ADI du flash intégré (ou des flashs externes HVL-F60M / HVL-F43M / HVL-F20M) sert aux objectifs qui présentent un encodeur de distance intégré*. Cette donnée offre des mesures automatiques qui ne sont pratiquement pas influencées par le facteur de réflexion du sujet ou de l'arrière-plan. Les informations précises de distance sont obtenues par l'encodeur, et les données servent à compenser la sortie du flash. Ainsi, vous obtenez une bonne exposition, plus fiable qu'avec les mesures à travers l'objectif (TTL), qui peuvent être affectées par un sujet présentant une grande réflexion ou encore un sujet ou un arrière-plan très sombre.

*Encodeur de distance

L'encodeur de distance est un composant qui détecte directement la position du mécanisme de mise au point. Il envoie ensuite le signal au processeur afin de mesurer la distance du sujet. Pour les photographies avec flash, ces données sont souvent utiles pour le calcul de la sortie du flash en fonction de la scène. L'encodeur de distance joue un rôle important pour la mesure directe de la lumière du flash ADI, qui offre une mesure précise non affectée par le facteur de réflexion du sujet ni de l'arrière-plan.

Technologie de moteur fluide de mise au point (SAM)

Plutôt que d'utiliser le moteur de mise au point du boîtier de l'appareil photo, les objectifs SAM présentent un moteur de mise au point intégré qui gère le groupe des éléments de la mise au point. Ce moteur dirige ainsi directement la rotation du mécanisme de mise au point, et l'opération est beaucoup plus fluide et silencieuse que dans le cas des systèmes de mise au point conventionnels.

Stabilisation de l'image optique (OSS)

Les capteurs gyroscopiques intégrés à l'objectif permettent de détecter les mouvements les plus petits. De la sorte, la stabilisation de l'objectif est précise et peut être facilement compensée afin d'éviter les flous. L'utilisation de moteurs linéaires précis et silencieux, hérités des caméscopes professionnels de Sony, offre une stabilisation d'image efficace et silencieuse contribuant à des films de qualité, ainsi que pour la photo.

Mode actif (mode actif OSS)

Se déplacer pendant le tournage de film implique plus de tremblement de l'appareil, ce qui peut causer un flou. Les systèmes de stabilisation d'image classiques sont efficaces pour la compensation de ce type de mouvement, toutefois le mode actif a recours à une plus grande variété de types de mouvement pour la compensation. Ainsi, il est possible d'obtenir une meilleure stabilisation. En particulier, la stabilisation de la partie la plus grande de la plage de zoom est améliorée substantiellement, ce qui facilite les tournages de film à main levée, avec un flou d'image réduit.

Zoom motorisé flexible et fluide

Les objectifs à monture α de Sony qui présentent un zoom motorisé offrent un meilleur contrôle et potentiel artistique pour les créateurs de film grâce à un zoom fluide et constant, difficile à obtenir manuellement. D'autres détails tels l'accélération et la décélération fluides sont également importants, sans compter l'excellent suivi du sujet. Ces caractéristiques sont possibles grâce à un amalgame de technologies tirées des caméscopes et d'innovations de pointe, de la conception optique et mécanique à la technologie d'actionneur propre à Sony. Tout cela est intégré avec les procédés manufacturiers précis de Sony. Le zoom interne est une autre caractéristique intéressante : la longueur de l'objectif reste constante pendant le zoom et le barillet ne tourne pas. Ceci est particulièrement intéressant lors de l'utilisation d'un filtre polarisé et des autres filtres qui doivent rester fixes, sans avoir recours à un support supplémentaire.

SMO (Smooth Motion Optics)

Le terme SMO (Smooth Motion Optics) est un concept de Sony s'appliquant aux objectifs interchangeables visant à obtenir la meilleure qualité et la meilleure résolution d'image pour les séquences vidéo.

La technologie SMO s'attaque à trois problèmes importants en production de films :

- Les changements d'angle durant la mise au point sont efficacement réduits par un mécanisme de mise au point.

- De fines modifications apportées à la mise au point peuvent survenir lors de l'utilisation du zoom. Celles-ci sont éliminées par un mécanisme d'ajustement du suivi automatique.

- Les mouvements latéraux de l'axe optique pendant le zoom sont éliminés par un mécanisme interne du zoom qui conserve la longueur d'objectif constante à toutes les distances focales.

Le niveau de précision requis exige à la fois un soin particulier pour la conception et une surveillance constante au cours de la fabrication. Les avantages pour le tournage de film à grande ouverture, en particulier pour les capteurs de grand format, sont toutefois spectaculaires et justifient tous les efforts.