INTERVIEW DES INGÉNIEURS DU DMP-Z1

DMP-Z1 : aucun détail négligé pour une expérience d’écoute au casque ultime

Présentation du DPM-Z1 : appareil audio personnel qui n’est ni un lecteur portatif ni un lecteur de bureau, mais un tout nouveau concept. C’est l’aboutissement d’une quête de l’ultime pour l’écoute au casque, peu importe l’environnement, avec une source d’alimentation pure par batterie. Les créateurs parlent avec enthousiasme du processus de développement de ce nouveau modèle sans précédent.

Le tout nouveau lecteur audio hors catégorie

Tous d’abord, parlez-nous du contexte dans lequel le DMP-Z1 a émergé.

Tanaka, responsable produit :
Cet appareil est la deuxième pièce de notre série Signature, introduite sur le marché en 2016 comme summum de l’audio grand public. Nous avions perçu la demande croissante de grande qualité audio pour l’écoute au casque, tout comme cela s’était produit pour les systèmes de haut-parleurs.

Les casques sont fortement associés à l’utilisation en extérieur, mais désormais de plus en plus de gens dans le monde utilisent un casque haut de gamme pour écouter de la musique chez eux. Nous avons conçu le DPM-Z1 pour eux, pour offrir le meilleur environnement d’écoute possible sous une forme simple.

Mitsunori Tanaka, responsable produit du DMP-Z1, V&S Business Division

Mitsunori Tanaka, responsable produit du DMP-Z1, V&S Business Division
Sony Video & Sound Products Inc.

DMP-Z1 dans son étui de transport
Numéro de série du DMP-Z1
Tomoaki Sato, chef de projet du DMP-Z1

Tomoaki Sato, chef de projet du DMP-Z1, V&S Business Division
Sony Video & Sound Products Inc.

Quel est le genre de produit du DMP-Z1?

Tanaka :
Le DMP-Z1 est un produit d’une nouvelle catégorie. Bien qu’il soit orienté vers l’écoute chez soi, le lecteur audio, l’amplificateur et la batterie sont empaquetés ensemble, garantissant la qualité de la source d’alimentation et de la transmission du signal. Nous visons un environnement d’écoute idéal sans dépendances externes.

Étant donné que c’est un lecteur de musique de grande qualité, alimenté par batterie, le design a été confié à Tomoaki Sato et son équipe, qui ont développé la version haut de gamme du WalkmanMD.

Tomoaki Sato, chef de projet :
En 2016, nous avons sorti le WalkmanMD NW-WM1Z/WM1A et l’amplificateur pour casque TA-ZH1ES, première pièce de notre série Signature. C’est l’expérience de démonstration de ces produits aux médias, aux critiques et aux revendeurs qui nous a poussés à créer le DMP-Z1.

L’amplificateur hybride numérique-analogique intégré au TA-ZH1ES offre un rendement élevé, produisant un son de haute qualité même avec des casques à haute impédance. Mais, il dépend d’une alimentation secteur conséquente, dont l’inconvénient est qu’elle achemine souvent un bruit considérable. Bien d’autres facteurs jouent sur la qualité audio, tels que la qualité du câble USB utilisé pour la connexion, ou si on utilise un ordinateur comme source audio, son alimentation, l’appli de lecture utilisée et son port USB.

Cependant, notre produit phare, le WalkmanMD NW-WM1Z, fonctionne sur une alimentation par batterie irréprochable, ce qui signifie qualité audio très élevée. Tous les composants utilisés dans ce produit, du dispositif de lecture à l’amplificateur sont internes et donc pas impactés par la source d’alimentation. Tant qu’il est chargé, vous pouvez l’emmener partout et profiter de la haute qualité sonore. Mais, cet appareil est limité par sa taille et ne peut pas fournir le rendement nécessaire pour un casque à impédance élevée.

Alors, nous avons pensé qu’en faisant fonctionner un appareil stationnaire comme l’AT-ZH1ES sur une batterie irréprochable sans éléments externes, nous aurions un produit capable d’exploiter tout le potentiel des casques.

Hiroaki Sato, ingénieur acousticien principal du DMP-Z1, V&S Business Division

Hiroaki Sato, concepteur principal de qualité sonore du DMP-Z1, V&S Business Division
Sony Video & Sound Products Inc.

Comment la batterie intégrée contribue-t-elle à la meilleure qualité audio?

Hiroaki Sato, concepteur de qualité du son :
En fin de compte, la source d’alimentation est à l’origine du son émis par un appareil audio. Si la source est impure, vous n’obtiendrez pas un beau son, même si les circuits audio sont bons. Comme il est impossible de faire un thé délicieux si l’eau n’est pas propre.

Tanaka :
Dans le monde de l’audio pur, il y a des gens qui installent des prises électriques spécialement conçues pour l’audio, achètent de grosses unités d’alimentation et vont même jusqu’à installer leurs propres poteaux électriques afin de réduire le bruit provenant de l’alimentation. Mais si vous utilisez seulement une alimentation par batterie (source d’alimentation c.c.), nul besoin de tous ces efforts et investissements, et vous pouvez éliminer les problèmes liés à l’alimentation. Contrairement à un ampli de haut-parleur, qui nécessite un rendement puissant de dizaines de watts, le DPM-Z1 est conçu pour des écouteurs et fournit donc la haute qualité audio via l’alimentation par batterie. Il n’a pas besoin d’un bloc d’alimentation énorme pour convertir le courant alternatif de qualité variable en alimentation en courant continu pur. Les batteries équipées sont séparées en trois blocs indépendants, empêchant toute chute de la qualité audio causée par des interférences ou des circuits de conversion.

Keika Matsuzaki, ingénieur électricien et acousticien sur le DMP-Z1, V&S Business Division

Keika Matsuzaki, concepteur de qualité sonore du DMP-Z1, V&S Business Division
Sony Video & Sound Products Inc.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour l’alimentation par batterie?

Tomo (S):
Nous avions déjà réalisé des appareils alimentés par batterie avec le WalkmanMD, mais ces produits-là n’ont pas le rendement nécessaire pour un casque à haute impédance dédié à l’écoute chez soi. L’amplificateur numérique S-Master HX, utilisé dans le WalkmanMD depuis qu’il est devenu compatible audio haute résolution, est excellent, économe en énergie, peu encombrant et de grande qualité audio, mais il n’a pas été conçu pour un rendement élevé, nécessaire pour les casques à haute impédance. Donc, pour le DMP-Z1, nous voulions un amplificateur analogique qui tolère un rendement élevé et fonctionne à l’aide de batteries grande capacité à rendement élevé, idéal pour les casques à haute impédance.

Hiro (S) :
Nous avons conçu des circuits d’alimentation aux spécifications tout à fait uniques. Quand l’amplificateur est en marche, un courant élevé est créé par les bornes positives et négatives des batteries à grande capacité reliées en série. Il était difficile de réaliser cela sans l’aide d’un convertisseur c.c./c.c., qui introduit la possibilité d’un léger bruit émanant de la source d’alimentation négative. Les concepteurs de la batterie se sont donné beaucoup de mal pour utiliser des transistors afin d’isoler la batterie négative et de se mettre à charger lorsque nécessaire.

Matsuzaki :
La conception serait simple s’il ne s’agissait que d’alimenter par batterie, mais pour des raisons pratiques, nous voulions permettre aussi l’alimentation par adaptateur secteur. Il a fallu mélanger divers éléments complexes comme la commutation du gain; la conception et le contrôle du circuit d’alimentation sont donc devenus extrêmement compliqués. Globalement, nous avons prévu huit systèmes de schéma opérationnel, qui pouvaient être subdivisés en 295 types. Cet agencement complexe du schéma impliquait une tâche difficile en termes de qualité sonore.

Tomo (S) :
Lorsque vous taillez tous les extras et simplifiez les choses afin d’améliorer le son, le fonctionnement devient de moins en moins réalisable. Mais le but était d’offrir la meilleure qualité audio dans un package simple, nous ne pouvions donc pas nous permettre de compromis quant à la convivialité. Nous nous sommes lancés dans une longue période de recherche pour satisfaire cet objectif.

Tanaka :
Le résultat a été un système où le DMP-Z1 commute automatiquement les modes d’alimentation en fonction du statut de lecture et de l’autonomie restante. Si vous le mettez en mode batterie, il continue à fonctionner sur batterie même lorsqu’il est connecté à l’adaptateur secteur et n’utilise pas ce dernier. Quand la charge est faible, il passe automatiquement en mode secteur (mode de charge).

Le temps de lecture est d’environ 9 heures en FLAC et 10 heures en MP3 (écran ACL éteint). La batterie vide met environ 4 heures pour se recharger complètement.

Fabrication minutieuse pour obtenir la pureté audio

Y a-t-il eu d’autres défis concernant l’alimentation?

Matsuzaki :
La connexion entre le circuit d’alimentation et la terre qui laisse s’échapper l’électricité (bruit) a engendré beaucoup d’essais et d’erreurs. Le DMP-Z1 comprend deux circuits imprimés, l’un au dessus de l’autre. Le circuit supérieur est celui de l’alimentation, et le circuit numérique est positionné juste à côté. De là, on va via le convertisseur numérique-analogique vers le circuit analogique au niveau inférieur, et le son est amplifié par l’amplificateur analogique. Sans mise à la terre, du bruit serait introduit lorsque l’appareil est alimenté par l’adaptateur secteur.

Keika Matsuzaki, ingénieur électricien et acousticien sur le DMP-Z1, V&S Business Division

Comment avez-vous résolu ce problème?

Matsuzaki :
Nous nous en tenions à la plus élémentaire des bases : mise à la terre multi-point pour le numérique et en un seul point pour l’analogique. Si cela échouait en un seul point, le bruit s’introduirait par là. Pour tester la qualité audio, il faut créer un prototype, tester l’audio, trouver des moyens de l’améliorer, puis créer un nouveau prototype. Ce processus progressif répété est très important. Avec le DMP-Z1, nous avons continué de tester la qualité audio jusqu’à la phase finale et réussi à obtenir un son dont nous sommes vraiment satisfaits.

Tomo (S) :
Parfois, nous pensions avoir trouvé un moyen de réduire le bruit, pour découvrir que le son était au final plus mauvais. Il y a ainsi eu des hauts et des bas, évidemment.

Matsuzaki :
Si on fixe simplement beaucoup de points de masse analogique sur la face numérique on n’entend aucun bruit, mais l’énergie s’écoulant se mélange au son analogique et le rend trouble et faible. Nous avons étudié les moindres détails pour éliminer le bruit sans perdre en qualité audio. Je ne sais combien de fois j’ai pensé renoncer à essayer de rendre l’appareil compatible avec l’adaptateur secteur!

Ces problèmes sont-ils éliminés lorsque l’appareil fonctionne sur batterie?

Matsuzaki :
Non. La structure du circuit d’alimentation pour le fonctionnement sur batterie à gain normal est très simple, il n’y a donc rien dans le bloc d’alimentation qui puisse devenir source de bruit. Mais, en gain élevé, utilisé sur les casques à haute impédance, la tension est accrue. Ainsi, même lorsque l’appareil est alimenté par batterie et ne l’est pas via l’adaptateur secteur, l’alimentation peut être source de bruit bien que dans une moindre mesure. Pour contrer cela, nous utilisons des contrôleurs de commutation de haute qualité – comme ceux utilisés dans les instruments de mesure – afin de minimiser les effets.

Tomo (S) :
Cette structure d’alimentation signifie que la configuration optimale pour le DMP-Z1 en termes de qualité audio est le mode d’alimentation par batterie à gain normal. Dans ce mode, le circuit audio avec les sources de courant positives et négatives est alimenté de façon pure et sans bruit par la batterie, sans l’aide d’un convertisseur c.c./c.c. Cette disposition du circuit d’alimentation, unique au DPM-Z1, permet ce mode de fonctionnement spécial.

Est-ce que cela signifie que l’utilisation d’un casque à haute impédance n’est pas recommandée avec le DPM-Z1?

Tomo (S) :
Cela ne veut pas dire que ce n’est pas recommandé. Le gain normal a un rendement suffisamment élevé pour obtenir le meilleur résultat avec la plupart des casques ordinaires, de toute façon. Avec un casque à haute impédance, aussi bien l’efficacité du haut-parleur que la sensibilité au bruit sont faibles, de sorte que vous n’entendrez aucun bruit, même en gain élevé. Vous pouvez essayer d’écouter en gain normal avec votre casque, puis régler le gain élevé si vous trouvez que le volume n’est pas assez fort. Changer le réglage du gain pour l’adapter à l’efficacité et à la sensibilité de votre casque est un aspect important pour tester la grande qualité audio.

Vous avez dit que le DPM-Z1 utilise une structure de circuit imprimé en double couche. Quel genre de considération a influencé la forme du châssis utilisé pour le boitier?

Tomo (S) :
En fait, au début du développement du DMP-Z1, nous avions envisagé un seul grand circuit imprimé, monté horizontalement. Mais, l’encombrement volumineux aurait été moins adapté au transport. La structure du châssis a également un gros impact sur le son.

Nous avons cherché à améliorer la portabilité, la rigidité et la qualité sonore tout autant, ce qui nous a conduit à concevoir un châssis en aluminium en forme de H. Ce châssis, renforcé par usinage de l’aluminium, séparant les deux circuits imprimés qui y sont connectés à la plus courte distance possible, fournit rigidité élevée et son de haute qualité.

Hiro (S) :
Parmi les plus petits détails, les trous des vis des 4 pieds sont positionnés de façon décentrée sur chaque pied, technique courante sur les appareils audio de bureau. Bien que cela augmente le temps de production, nous attachons beaucoup d’importance à ce genre de détails.

Matsuzaki :
Les coussinets en gomme des pieds sont en Sorbothane, un matériau utilisé dans les soins médicaux ou pour les semelles de chaussures de sport. Nous avons amélioré la structure en passant d’une double à une triple couche, pour mieux résister au glissement et pour éviter les vibrations.

Châssis en aluminium fraisé du DMP-Z1
Tomoaki Sato avec le châssis en aluminium fraisé

De longues années de recherche aboutissant à l’amplificateur analogique parfait

Parlez-nous de l’amplificateur. Le DMP-Z1 contient le premier amplificateur analogique créé par l’équipe de développement du WalkmanMD. Pouvez-vous nous dire comment cela s’est passé?

Hiro (S) :
Nous utilisons des amplificateurs numériques depuis longtemps maintenant, donc le fait d’utiliser tout à coup un amplificateur analogique peut sembler étonnant. En fait, nous recherchons le moyen de combiner un amplificateur analogique avec un convertisseur numérique-analogique d’un autre fabricant depuis plus de cinq ans maintenant.

Tomo (S) :
Cette recherche a commencé au moment où la première génération de WalkmanMD haute résolution, NWZ-ZX1, a été mise sur le marché en 2013. Nous l’avons appelé projet Rinjo (« rinjo » signifie en japonais « immersion »), puisque l’objectif était de créer une sensation d’immersion par le son via un amplificateur analogique.

Matsuzaki :
L’amplificateur utilisé dans le DMP-Z1 est la 8ème itération du projet Rinjo. Maintenant, nous sommes enfin en mesure de dévoiler notre travail. Cet appareil porte l’inscription « R-∞ » sur ses circuits imprimés (R pour Rinjo et ∞ pour le chiffre 8). Bien que situé à un endroit invisible, nous avons insisté pour que l’équipe de conception des circuits imprimés l’inscrive!

Circuit imprimé plaqué or
Circuit imprimé

Quelles sont les caractéristiques de l’amplificateur analogique?

Hiro (S) :
Nous utilisons l’amplificateur analogique TPA6120A2 de Texas Instruments. Nous avons envisagé d’utiliser divers types d’amplificateur, mais le TPA6120A2 offrait suffisamment de performances, aussi bien symétriques qu’asymétriques, et nous avons pris l’habitude de l’utiliser au fil des années de tests. Sa consommation énergétique et sa qualité sonore, par rapport aux autres options, le rendaient idéal pour ce modèle.

Pour se rapprocher de la qualité sonore des amplis numériques, qui ont une meilleure séparation, nous avons opté pour une double structure de conversion numérique-analogique. Bien que la réduction de taille soit un objectif, il était important d’utiliser une double structure avec un certain degré de taille et de surface. Si on optait pour des circuits imprimés ou un appareil trop petit, la distance entre les canaux L et R était trop courte et pouvait dégrader la séparation stéréo, ce qui annulait le choix d’une double structure et était contraire à l’objectif du produit.

CI amplificateur analogique TPA6120A2 de Texas Instruments

CI amplificateur analogique TPA6120A2 de Texas Instruments

CI amplificateur analogique TPA6120A2 de Texas Instruments

Convertisseur numérique-analogique AK4497EQ de Asahi Kasei Microdevices

Tomo (S) :
Nous ne serions pas en mesure de surpasser un amplificateur numérique si nous avions utilisé l’amplificateur analogique sur un circuit imprimé conçu pour des appareils de la taille du WalkmanMD. C’est la raison d’être de la taille du produit, de tirer parti de l’amplificateur analogique. Au début, nous pensions que l’amplificateur numérique S-Master HX était le meilleur choix pour un lecteur portable. Il nous a fallu beaucoup de temps pour nous rendre compte qu’à cette taille il serait extrêmement difficile de dépasser la qualité sonore de la série WalkmanMD NW-WM1.

Matsuzaki :
Nous avons également essayé beaucoup de convertisseurs numériques-analogiques avant de choisir le AK4497EQ d’Asahi Kasei Microdevices. Très bien perçu dans la communauté audio haut de gamme, il produit un son pur et clair qui remplit parfaitement l’objectif du DPM-Z1, améliorer le son.

À part cela, sur quels points avez-vous mis l’accent pour améliorer la qualité sonore?

Hiro (S) :
Nous avons utilisé des câbles KIMBER KABLE® pour relier le circuit imprimé de l’amplificateur à la prise casque. Il s’agit de câbles plus épais, conçus pour des écouteurs supra-auriculaires. Grâce à cela, avec des écouteurs comme les MDR-Z1R de la série Signature, la connexion depuis l’amplificateur jusqu’à vos oreilles se fait via le même câble. Je considère ce genre de chose comme l’un des points forts de Sony, puisque nous réalisons tout, du lecteur jusqu’aux écouteurs.

Tomo(S) :
Même après avoir conçu le NW-WM1Z, nous parlions d’utiliser ces câbles épais. Bien entendu, de tels câbles ne seraient pas utilisables dans le WalkmanMD, c’est pourquoi nous avons utilisé une version plus fine, conçue pour des écouteurs intra-auriculaires, dans le NW-WM1Z.

Hiro (S) :
Maintenant nos rêves sont enfin devenus réalité et nous avons été en mesure d’utiliser des câbles KIMBER KABLE® épais dans notre produit!

Tomo (S) :
Il y a aussi l’oscillateur à quartz, la soudure de qualité audio, etc. Je pourrais continuer indéfiniment à citer tous les petits détails et idées qui ont été mis en œuvre.

Réglage analogique du volume raffiné, vanté par les audiophiles

Parlez-nous maintenant de la taille du bouton de volume, qui ajoute une belle touche de style au DPM-Z1. Qu’est-ce qui a motivé ce design?

Tomo(S) :
Le contrôle du volume a été un point important de discussion qui revenait lors des tests de qualité sonore du DPM-Z1. Il est conçu sur le même concept que les modèles qui intègrent déjà l’amplificateur totalement numérique utilisé dans le WalkmanMD. Cependant, notre philosophie de conception est d’offrir une grande qualité audio en maintenant l’atténuation du volume au minimum dans l’étape de traitement numérique et en l’atténuant directement avant qu’il devienne un signal analogique, sans perte d’information.

Gros plan du réglage analogique du volume
Quelqu’un utilisant le réglage de volume analogique

Un amplificateur totalement numérique utilise en dernière étape le volume de hauteur de pulsation pour convertir l’amplitude du signal audio de sortie en tension. Mais, comme le DPM-Z1 a besoin d’un contrôle du volume, les performances du dispositif de contrôle utilisé était extrêmement importantes.

De nos jours, on utilise généralement un contrôle du volume électronique. Toutefois, il faut beaucoup d’énergie pour des performances correctes à faible bruit, adaptées au système audio du casque, ce qui ne correspondait pas au système audio de haute qualité, alimenté par batterie qui nous voulions pour le DPM-Z1. Après avoir évalué différentes options, nous sommes arrivés à la conclusion que le volume analogique était la solution pour ce produit.

Hiro (S) :
Les signaux audio passent directement par le contrôle du volume, qui joue donc un rôle essentiel. Nous avons testé un tas de pièces pour le contrôle du volume du DMP-Z1 et constaté à quel point cela impactait la qualité sonore. Après divers essais de contrôles analogiques, nous avons choisi le RK501 Alps Electric, très apprécié des audiophiles.

Tomo (S) :
À première vue, il paraissait un peu surdimensionné, donc je ne pensais pas que nous finirions par l’utiliser!

Hiro (S) :
Quand nous en avons demandé un exemplaire à Alps Electric pour un prototype, ils ont dû trouver étrange que l’équipe WalkmanMD veuille un contrôle aussi colossal que le RK501!

Le RK501 utilisé dans le DMP-Z1 a-t-il été modifié?

Tomo (S) :
Nous avons travaillé avec Alps Electric sur la version personnalisée intégrée dans le DMP-Z1. Nous avons tout d’abord essayé de remplacer le boîtier en laiton par de l’aluminium pour réduire le poids de l’appareil. En théorie, cela ne devait avoir aucun effet sur le son, mais de fait, le son était devenu très léger.

Hiro (S) :
L’équipe d’Alps Electric a également fait des tests d’écoute et étudié la structure interne de réglage du volume avec nous, pour comprendre comment le matériau du boîtier de contrôle du volume affectait la qualité sonore.

Tomo (S) :
Comme toujours pour tester la qualité audio, nous avons dû fabriquer des prototypes pour aller au fond des choses. Nous avons ainsi testé des tas de variations diverses et continué à demander des prototypes, sans une pensée pour la production de masse. Nous avons introduit toutes sortes de spécifications pour tenter d’améliorer la qualité du son, comme le boîtier en aluminium avec dorure, le traitement à l’almite, une partie du dos en laiton, etc. Mais malgré tous nos essais, nous ne parvenions pas à améliorer le son. Finalement nous avons cherché à améliorer la qualité sonore en adaptant l’original sans essayer de réduire le poids, et avons ainsi remplacé le métal de base utilisé à l’arrière du boîtier par du laiton. Enfin, en essayant une combinaison de placage laiton et de dorure, qui est utilisée dans le NW-WM1Z depuis la première pièce de la série Signature, nous avons enfin créé un contrôle du volume qui surpassait le RK501 d’origine en termes de qualité sonore.

Hiro (S) :
Comme nous n’avions demandé à l’équipe d’Alps Electric que des prototypes jusqu’à ce stade, nous n’étions pas certains qu’ils nous autoriseraient à le produire en masse. Mais après avoir écouté et comparé la qualité sonore ensemble, ils ont convenu que le son était en effet meilleur et nous ont donné le feu vert pour la production de masse. L’appareil est capable de reproduire les aigus extrêmes de façon plus cristalline que le RK501 d’origine, ainsi que des basses incroyablement profondes et puissantes.

Processus de réglage du volume analogique
Tomoaki Sato montrant le réglage du volume analogique

Finalement, avez-vous un détail à révéler à tous les lecteurs de cet article?

Tanaka :
Nous avons conçu ce produit dans le but d’offrir un environnement d’écoute au casque inégalé par les appareils audio de bureau classiques. Et nous avons réussi grâce à la passion de nos ingénieurs. Cet appareil est capable de délivrer un son dans vos écouteurs préférés que vous n’avez jamais entendu auparavant. Je vous invite à passer dans un magasin Sony avec votre casque pour l’essayer. J’aimerais que tout le monde en fasse l’expérience pour savoir à quel point le son est différent.

Quoi de plus sinon ses prouesses technologiques de traitement du signal, domaine d’excellence de Sony, avec le tout nouveau DSEE HXMC, le processeur de vinyle et le moteur de remasterisation DSD. Avec cette combinaison de fonctions, c’est un produit dont vous profiterez longtemps.

Tomo (S) :
À première vue, le DPM-Z1 peut ressembler à un appareil de bureau, mais il a été conçu par l’équipe WalkmanMD. Beaucoup de gens seront intéressés d’entendre le son que nous avons recherché via un amplificateur analogique, étant donné que l’équipe WalkmanMD a été promotrice d’amplificateurs entièrement numériques jusqu’à présent.

Les amplificateurs analogiques sont réputés produire une sonorité chaleureuse, douce, mais cela est fortement dépendant de la conception des circuits d’alimentation et audio. En fait, un amplificateur analogique doté d’une source d’alimentation adéquate ne génèrera pas cette chaleur ou douceur sonore. Si celui-ci n’a pas été spécifiquement conçu pour produire cette qualité de son, une énergie insuffisante fournie à l’amplificateur en raison d’une source d’alimentation médiocre peut aussi générer cette douceur. Nous avons voulu rendre les sons plus fins comme avec le S-Master HX, mais via un amplificateur analogique qui peut offrir un rendement supérieur et du punch au-delà des capacités d’un amplificateur numérique.

Matsuzaki :
Ce produit représente l’apogée des techniques et de l’expertise que j’ai accumulées depuis que j’ai rejoint l’équipe WalkmanMD, il y a de nombreuses années. Je peux dire que j’y ai consacré toute mon énergie. Alors, prenez une paire d’écouteurs et donnez à votre musique une nouvelle qualité d’écoute. Via le DPM-Z1, vous disposez du potentiel pour un son de qualité supérieure. Il crée un effet audio spatialisé comme jamais auparavant avec des écouteurs, reproduisant un large champ sonore non seulement horizontal, mais aussi vertical, ce qui vous fait ressentir l’effet audio en face de vous et derrière vous. Vous allez découvrir quelque chose de vraiment nouveau.

Hiro (S) :
Ces 30 dernières années, chaque fois qu’un nouveau produit est sorti, il y a un CD avec lequel je l’ai testé, et cette fois, j’ai vraiment découvert quelque chose de nouveau. En fait, ce produit met l’accent sur la haute résolution, mais exalte aussi le son des CD audio. Grâce à la technologie perfectionnée au fil des années, le DPM-Z1 est un lecteur portatif qui vous permet d’entendre tous les détails des CD audio de façon incroyable. Je vous encourage vraiment à visiter un magasin pour découvrir ce son par vous-même.